Lundi 13 avril: Pâques à l'olan

Publié le par Olilene

Olan, Couloir N Occidental
Ecrins, Valjouffrey

D+/D-:
1800m
Cot:  5.4, 550m à 50°, les 300 derniers m sont très raides (>50°)
Neige: Grain fin avec faible enfoncement des skis. Bien compact en haut et de + en + tendre en descendant
Météo: Grand beau et bon regel, puis cumulus à la mi journée
Participants: Olivier, Hélène et Manu Le Folgoc




















Le couloir depuis le haut du couloir Maximin le 22 mars 2009, une belle entaille dans la face N de l'Olan.



























Après une journée de grimpe samedi, un coup de fil de Nico nous informe qu'il a skié le couloir N de l'Olan et que les conditions sont Nickel (on ne pensait pas qu'il se remplisse aussi vite vu sont état à la mi mars...). En plus il a "oublié" sa corde dans le ressaut donc l'apéro promis si on la récupère nous incite largement à y retourner .
Ca fait plusieurs années que je voulais y emmener Hélène et aussi un peu pour voir si c'est aussi raide que dans mes souvenirs (c'est encore à ce jour la pente la plus raide que j'ai skiée).

Nous montons dormir au parking et à 5h00 Manu nous rejoint pour affronter les 3h00 de plat qui constitue l'approche. La majorité est faite de nuit et passe plutôt bien.
























Le jour se lève et l'imposante muraille se dresse face à nous.





















Le couloir est complètement dérobé et ne s'aperçoit qu'au dernier moment.


















Au pied du ressaut qui constitue le passage clé de l'itinéraire (rappel de 30m à la descente, relais équipé )
















Un court pas de mixte et l'affaire est passée (d'autant plus facilement que la corde de Nico est toujours là)
























Au tour de Hélène

La neige est compacte et la trace facile à faire, la pente est également au RDV.


















Quelques étroitures encore présentes mais qui se négocient très bien à la descente










































C'est la fin, il ne reste plus qu'à se tailler une plateforme pour chausser.


















C'est parti pour la descente, un par un comme d'habitude.



















La neige est bonne mais l'erreur est interdite





















La pente s'élargit et on peut se lacher



Sous le feu des projecteurs...

Au tour de Hélène, quand mon appareil photo a bien voulu se réchauffer...

Petit rappel (2x30m) pour passer le ressaut


Le cone d'accès encore béton fut le crux à la descente ...

Il ne reste plus qu'à se laisser glisser sur une bonne petite moquette

Un dernier coup d'oeil en arrière


Au final de bonnes conditions dans le couloir (on ne voyait qu'à peine les vielles traces de Nico).
Merci donc à lui d'être allé voir de plus près car on aurait jamais cru qu'il serait déjà assez rempli.

Publié dans Ski

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article